Après un nouveau week-end de football retrouvez le top et le flop des joueurs africains qui se sont illustrés dans les grands championnats européens.



 En hausse

Abdul Majeed Waris (Valenciennes) : Le Ghanéen est incontestablement en train d’exploser avec VA. Adulé par de nombreux spécialistes, l’attaquant prêté par le Spartak Moscou est devenu incontournable à Valenciennes. Face à Sochaux (2-2), il a provoqué puis transformé un penalty avant de tromper à bout portant le portier adverse sur un centre de Melikson. Waris (22 ans) risque bien d’être l’une des vedettes des Black Stars durant le Mondial.

Paul-Georges Ntep (Rennes) : De par ses appels de balle et ses feintes, l’attaquant franco-camerounais a été l’homme du match du derby contre Nantes (3-0). Le transfuge d’Auxerre a ouvert le score, son premier pion sous ses nouvelles couleurs, d’une belle frappe dans un angle fermé (16e) et a semé le danger à de nombreuses reprises dans la défense des Canaris. Un match référence avec les Bretons pour la suite de sa saison.

Ahmed El Mohamady (Hull City) : Sa formation n’a fait qu’une bouchée de Cardiff lors de la 27e journée de Premier League (4-0). Passeur décisif sur le dernier but, l’international égyptien (66 capes) est apparu très à l’aise sur son flanc droit distillant de bons centres et prenant de vitesse ses adversaires de par sa pointe de vitesse.

Prince Oniangué (Reims) : Reims n’était pas loin d’accrocher un résultat intéressant à Monaco mais Layvin Kurzawa a brisé les espoirs rémois en inscrivant le but victorieux dans le temps additionnel (3-2). Avant cela, Prince Oniangué a répondu par deux fois au dauphin du PSG avec deux jolis buts plein de panache. Le doublé du Prince en Principauté, ça marque.

Cheikh M’Bengue (Rennes) : Passeur décisif sur l’ouverture du score de Paul-Georges Ntep face à Nantes, le latéral gauche a été très solide face à des Canaris timides à domicile. N’hésitant pas à se projeter aux avant-postes, le Sénégalais s’est régalé pour son 17e match de la saison en Ligue 1, séduisant la plupart des supporters bretons plutôt réticents à le voir évoluer jusqu’à présent.

 En baisse

Alex Song (Barça) : 8e titularisation de la saison en Liga pour l’ancien Gunner qui aura éprouvé de grosses difficultés à contenir les nombreux assauts de la Real Sociedad. Tout comme ses coéquipiers, il aura sombré au point de pousser le ballon de la poitrine dans ses propres filets (32e). Remplacé à la 61e minute, le Camerounais n’a incontestablement pas marqué des points pour espérer bousculer la hiérarchie dans l’effectif catalan.

Nabil Bentaleb (Tottenham) : Perte de balle sur le côté gauche, contre-attaque et but. Le futur international algérien est à l’origine de l’unique réalisation de la partie face à Norwich… mais du côté adverse. Privilégiant la solution individuelle à celle du collectif, le meneur de jeu s’est fait chiper le ballon à 50 mètres de ses buts. Une erreur lourde de conséquences pour sa formation, désormais à 6 points de la 4e place occupée par Liverpool.

Papiss Cissé (Newcastle) : Un but en 17 apparitions cette saison dans le championnat anglais. C’est le maigre bilan de l’international sénégalais (29 sélections) qui n’a plus inscrit le moindre but depuis deux mois (face à Stoke City sur penalty). Titulaire ce dimanche face à Aston Villa, le joueur de 28 ans n’a pas pesé sur le front de l’attaque et a été remplacé à la 72e minute. Petit clin d’œil : Loïc Rémy, son successeur dans le cœur des supporters, inscrira le but victorieux dans le temps additionnel (1-0).

Djamel Mesbah (Livourne) : Arrivé cet hiver en prêt de Parme, Mesbah en est déjà à trois rencontres disputées avec Livourne. Défait 3 buts à 2 ce week-end, le club italien a encaissé ses trois buts en première période, le tout en 12 minutes. Positionné en défense centrale, l’Algérien a été dépassé par les événements, libérant des espaces pour les adversaires de par son pressing dans le vide.