Le week-end des Africains d’Europe – 13

De l’Allemagne à l’Italie, de la France à l’Espagne en passant par l’Angleterre, les Africains d’Europe ont alterné le bon et le moins bon : Triplé pour Moussa Sow et buts libérateurs de Faé, Yahia et Ya Konan; carton rouge pour Vorsah… Afrik-Foot.com revient sur un week-end de football riche en émotions.



 En hausse

Moussa Sow (Lille): Absolument irrésistible depuis son arrivée à Lille, le buteur sénégalais a signé son deuxième triplé de la saison. Les victimes de l'ancien Rennais? Lorient, battu sèchement en un set (6-3). Face aux Merlus, Sow a fait le show: marquer du pied, de la tête, de loin, de près et peser sur la défense… Pas pour rien qu'il est le meilleur réalisateur en Ligue 1 (16 matches, 13 buts).

Alaeddine Yahia (Lens): Impérial devant et derrière, le défenseur tunisien a brillé ce week-end face à Auxerre (1-1). Yahia, qui n'a jamais sa langue dans sa poche, a également su museler les attaquants bourguignons après s'être mué en buteur d'une tête puissance, à la réception d'un coup franc d'Akalé, qui vient se loger sous la barre. Deuxième but cette saison pour le défenseur Sang et Or, qui rapproche le RC Lens de la 17e place, synonyme de maintien.

Emerse Faé (Nice): De passeur la semaine dernière, le milieu de terrain ivoirien est devenu buteur. Et pas contre n'importe qui: l'ancien Nantais a fait chuter l'OM, champion de France en titre, en surgissant dans le temps additionnel au cœur d’une défense marseillaise apathique pour inscrire le but de la victoire niçoise (1-0). Un but libérateur, le troisième de la saison pour le joueur de 26 ans.

Didier Ya Konan (Hanovre): Face au Borussia Mönchengladbach (1-2), le buteur ivoirien d'Hanovre a réussi porté son total à sept réalisations (75e) en quatorze rencontres. Un total plus qu'intéressant pour un Ya Konan en forme: à chaque réalisation du joueur de 26 ans, le 96 s'impose.

Somen Tchoyi (WBA): Le milieu de terrain camerounais de West Bromwich Albion est devenu l'arme offensive numéro des promus: deux buts en autant de rencontres, c'est un bilan plutôt flatteur pour celui qui découvre la Premier League cette saison. Après Everton (4-1), c'est face à Newcastle (3-1) que l'ancien joueur de Salzbourg a fait trembler les filets. Le joueur de 27 ans, qui ne compte que deux titularisations a déjà porté son total à trois réalisations.

Edward Ofere (Lecce): Deux titularisations, deux buts. Quand on lui fait confiance, l'attaquant nigérian de Lecce assure. Face au Genoa (3-1), les Salentini ont une nouvelle chuté mais Ofere a été un des seuls à surnager, ouvrant la marque à quelques minutes de la pause (45e+2). C'est donc la deuxième réalisation de l'ancien buteur de Malmö qui, à 24 ans, découvre la Serie A.

 En baisse

Dieumerci Mbokani (Monaco): Recruté pour 7 M€ cet été, l'attaquant congolais déçoit depuis son arrivée sur le Rocher. Un but, une passe décisive, c'est trop peu pour Guy Lacombe, l'entraîneur de Monaco. Bilan, le coach à la moustache a décidé de se passer de l'ancienne star du Standard de Liège pour le déplacement à Nice. En cause, le rendement du joueur mais également son comportement qui laisserait à désirer du côté de la Principauté.

Isaac Vorsah (Hoffenheim): Accroché par le VfB Stuttgart (1-1), Hoffenheim ne gagne plus. La révélation de la saison dernière en Bundesliga a eu le mérite de tenir tête aux Souabes après l'expulsion d'Isaac Vorsah. Le défenseur ghanéen a vu rouge après avoir collé une claque à Christian Gentner, le buteur des locaux.

Didier Zokora (FC Séville): Dixième de la Liga, le FC Séville ne gagne plus depuis cinq rencontres. Symbole de cette méforme, le milieu de terrain ivoirien a été averti (23e) pour un tacle particulièrement viril sur Cani, une semaine après avoir été remplacé à la mi-temps de la 5e journée de la Ligue Europa face au PSG (4-2).

Yohan Benalouane (Cesena): Encore une performance en dent de scie pour le défenseur franco-tunisien. Face à Bologne, à domicile, Cesena, qui n'a plus gagné depuis cinq rencontres, a de nouveau chuté (0-2) et l'ancien Stéphanois n'a pas brillé: un carton jaune rapide (4e) et une sortie prématurée (62e). Bref, une rencontre à oublier.

Avatar photo
Ali Makhan