Le week-end des Africains d’Europe – 2

Alors que les championnats européens reprennent les uns après les autres, les Africains ont alterné le bon et le moins bon au cours de leurs sorties respectives. Si Demba Ba a démarré sa saison en trombes en Angleterre, Adel Taarabt et Samba Diakhité ont bu la tasse avec les Queens Park Rangers. Afrik-Foot revient sur un week-end de football riche en émotions.


En hausse

Demba Ba (Newcastle) : Auteur de 16 buts la saison dernière avec les Magpies, l'international sénégalais est reparti sur de bonnes bases et semble revenu à de meilleurs sentiments. Oubliées les velléités de départ, le Lion de la Teranga a montré face à Tottenham qu'il était totalement impliqué dans le projet de Newcastle en inscrivant un petit bijou qui a permis aux siens de venir à bout des Spurs (2-1), lors de la 1ère journée en Premier League.

Carl Medjani (Ajaccio) : Si le début de saison est encore une période pendant laquelle les joueurs essayent de trouver leur forme optimale, l'international algérien tourne déjà à plein régime. Face au PSG et sa pléiade de stars (0-0), le défenseur central a tenu le choc en repoussant les assauts franciliens avec une facilité déconcertante. Présent au sol et dominateur dans les airs, le Fennec a de nouveau rendu une copie très propre.

Fabrice Olinga (Malaga) : Premier match officiel et déjà premier but. En inscrivant l'unique réalisation de la partie lors du déplacement de son équipe sur la pelouse du Celta Vigo (0-1) lors de la 1ère journée de Liga, le Camerounais est entré dans l'histoire du championnat espagnol en devenant son plus jeune buteur. A seulement 16 ans et 98 jours, il inscrit son nom en lettres d'or dans les anales et suit les traces de son illustre prédécesseur, Samuel Eto'o.

Ricardo Faty (Ajaccio) : A l'image de son coéquipier Carl Medjani, le Sénégalais a régné en patron dans l'entrejeu face au Paris Saint-Germain. Puissant dans ses interventions et réfléchi dans sa vision du jeu, il a mis à mal la moindre incursion parisienne dans le camp corse. Une prestation de haute volée qu'il faudra confirmer lors des prochaines sorties.

Alain Traoré (Lorient) : A chaque début de saison, le milieu de terrain est très en jambes. Comme lors du dernier exercice avec Auxerre, l'international burkinabé est déjà affûté dans sa nouvelle équipe de Lorient. Face au champion en titre, Montpellier, lors de la 2e journée de Ligue 1, il a réédité la même performance que lors du match face à Paris. Présent à la récupération, Traoré a toujours su de projeter vite vers l'avant pour apporter le danger. C'est son égalisation, d'une frappe limpide du droit, qui remet les Merlus dans le match pour leur permettre de faire chuter les Héraultais dans le temps additionnel (2-1).

Aymen Abdennour (Toulouse) : Pour sa 2e saison dans l'Hexagone, l'international tunisien est en train de confirmer qu'il fait partie des tous meilleurs défenseurs du championnat. Toujours bien placé et propre dans ses interventions, le Toulousain a régné en maître face aux attaquants de Saint-Etienne pour contribuer au succès de ses partenaires (2-1).

 En baisse

Adel Taarabt (Queens Park Rangers) : Premier match de la saison en Premier League et premier match sans pour le meneur de jeu marocain. Opposé à l'équipe de Swansea, le milieu de terrain marocain a sombré comme toute son équipe pour lourdement s'incliner sur le score sans appel de 5-0.

Jonathan Pitroipa (Rennes) : Réputé pour sa vivacité et ses dribbles déroutants la saison dernière, l'ailier burkinabé a du mal à confirmer son excellent exercice précédent. Lors de la défaite des siens à Bordeaux (1-0), lors de la 2e journée de Ligue 1, l'Etalon s'est une nouvelle fois montré trop brouillon dans ses choix et ses transmissions de balle pour pouvoir faire la différence.

Samba Diakité (Queens Park Rangers) : Comme son coéquipier chez les Rangers, l'international malien a été pris dans la nasse lors de la déroute contre Swansea. Chargé du rôle de sentinelle devant sa défense, l'ancien joueur de Nancy a passé son temps à courir après le ballon pour boucher les failles béantes laissées par l'arrière garde des Rangers, en vain. Logiquement remplacé en fin de partie.

Avatar photo
Mansour Loum