Lens va mal. Les joueurs de Laszlo Bölöni sont dix-neuvième de la Ligue 1 avec 24 points, à 2 unités du premier non-relégable, Auxerre. Mais Adil Hermach, le défenseur Sang et Or, croit à la possibilité de se sauver, à condition de réagir vite : « On n’est pas encore à la rue. Si on n’avance pas, certaines équipes n’avancent pas non plus. C’est encore jouable mathématiquement. Ce n’est pas encore mort. D’abandonner maintenant ce serait ridicule. Même si on n’arrive pas à le faire, gagner deux matches d’affilée nous permettrait de sortir la tête de l’eau », a expliqué le défenseur tunisien à RMC avant le déplacement de Lens à Nice, pour le compte de la 26e journée.