Liberia : Wenger et Le Roy médaillés par Weah

Comme prévu, le président du Liberia George Weah a récompensé ses deux anciens mentors Arsène Wenger et Claude Le Roy en leur remettant la médaille de “Grand commandeur et chevalier de l’ordre humain de la rédemption africaine”, soit la plus haute distinction du pays, vendredi à Monrovia. Les deux entraîneurs ont lancé la carrière de footballeur du Ballon d’Or 1995 mais leur distinction est loin de faire l’unanimité au pays, des voix s’étant élevées pour reprocher à Weah d’honorer deux hommes qui l’ont aidé lui personnellement mais pas le Liberia en général.

Votre rôle positif a non seulement marqué la carrière et la vie de nombreux joueurs africains, mais aussi celles d'une génération entière de jeunes Libériens qui ont fait du président Weah un exemple“, s’est justifié un maître de cérémonie.

 Sur le même sujet : Wenger et Le Roy décorés… Weah s’offre une polémique

Liberia : Wenger et Le Roy médaillés par Weah
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.