Six heures de retard, un froid glacial… Le déplacement de Lille à Moscou, pour y affronter le CSKA lors de la 5e journée de la Ligue des Champions, n’est pas de tout repos. Mais Aurélien Chedjou, le défenseur nordiste, écarte tout d’un bloc avant un match que le LOSC se doit de gagner. « Ce sont des impondérables qu’on ne maîtrise malheureusement pas, relativise l’international camerounais auprès de L’Equipe. Ça change nos plans, ce n’est pas l’idéal, mais notre motivation, elle, est intacte. On n’aura pas d’excuse. Mais -5°C, on a déjà connu ça dans le Nord. Et puis, même s’il faisait -20°C, ça ne changerait rien. Il faut qu’on joue… Le seul mot à retenir à propos de ce match, c’est « important », mais il ne faut pas non plus se mettre trop de pression. On sait ce qu’on a à faire si on veut avancer dans la compétition. Celui qui ne le sait pas, il faut qu’il arrête le foot tout de suite… On veut sortir de ce match sans regrets. Ce genre de match se joue sur des détails : la concentration, la réussite… Pour l’instant, on n’a pas été très vernis, mais la chance, il faut aussi la provoquer… On n’a pas tout fait pour.«