Coéquipiers à Liverpool mais souvent à la lutte pour les mêmes récompenses individuelles, notamment le titre de Joueur Africain de l’année, Sadio Mané et Mohamed Salah ne sont ils pas parfois tentés de se montrer individualistes ? Plusieurs fois critiqué pour sa tendance à jouer perso et à l’origine du coup de sang de Mané contre Burnley (3-0) le 31 août dernier, le Pharaon a assuré que tout va pour le mieux entre les deux hommes.

«Si on regarde qui va en mettre plus ? Oui, et c’est moi. Non, blague à part, on ne prête pas du tout attention à ça», a affirmé l’Egyptien en conférence de presse. «A mon avis, tout commence dans le vestiaire. Les relations que vous entretenez avec le reste de l’équipe peuvent faire une énorme différence sur le terrain. Nous avons tous de bonnes relations et je pense que cela nous aide dans les matchs et à l’entraînement. Cela crée de la bonne humeur.»

D’après Salah, il n’y a qu’un seul cas de figure qui peut agacer les deux hommes : lorsque Liverpool ne parvient pas à marquer. «Là, c’est problématique et nous sommes furieux tous les deux», a confié le vainqueur de la dernière Ligue des champions.