Pris en grippe par une partie du public de Gerland, en manque de temps de jeu, Jean II Makoun continue à faire son métier, tant bien que mal. « J’ai la tête dure, on peut cogner dessus. Mais je ne peux pas cacher que c’est dur, très dur certains jours, a assuré à France Football le milieu de terrain camerounais de l’OL. Tout ce qui se passe autour de moi n’a rien à voir avec le jeu, c’est lié à pas mal de choses, notamment à l’entraîneur. Je paye l’impopularité du coach. Je suis perçu comme son « fils », c’est très, très bête (…). Mais je ne suis pas son protégé… »