Lyon : pourquoi Toko-Ekambi a été sifflé et insulté

Auteur d’une belle prestation face à Montpellier (5-2) ce samedi à l’occasion de la 34e journée de Ligue 1, avec un but et une passe décisive à la clé, Karl Toko-Ekambi va pourtant conserver un souvenir amer de cette fin d’après-midi. L’attaquant de l’Olympique Lyonnais a en effet été pris en grippe par une partie de son propre public au Groupama Stadium.

Tout a commencé lorsque le Camerounais a célébré son but à la 68e minute en chambrant le virage nord, main derrière les oreilles puis doigt devant la bouche. A travers ces gestes, l’ancien Sochalien souhaitait certainement exprimer sa désapprobation avec l’attitude des ultras, qui ont récemment décrété une grève des encouragements en cette saison ratée pour l'OL. Ce geste a en tout cas été très peu apprécié par certains fans qui ont lancé des chants insultant la mère du Lion Indomptable…

Toko-Ekambi soutenu

Malgré les appels au calme du speaker, les insultes ont continué et le Gone, excédé, a cru bon de répondre au public par d’autres obscénités du même genre. La tension avec les supporters est alors encore montée d’un cran, une partie le sifflant pendant que d’autres l’applaudissaient. Quelques individus ont même tenté visiblement de descendre sur le terrain pour aller s’expliquer avec lui, avant d’être stoppés. Défendu par ses coéquipiers, le natif de Paris a aussi bénéficié du soutien de son président Jean-Michel Aulas.

«Je suis vraiment malheureux de voir la réaction de ces quelques supporters qui se sont mis en travers. Karl peut éviter d’avoir cette réaction mais il faut se mettre à sa place car on vit un cauchemar depuis quelque temps à Lyon. Les supporters, en s’en prenant aux joueurs, créent une relation de tension qui devient insupportable», a dénoncé le boss de l’OL au micro de Prime Video. «Merci à toute l’équipe et aux vrais supporters de l’OL», a de son côté écrit KTE sur Instagram pour conclure cette triste soirée.

Le clash entre Toko-Ekambi et les supporters lyonnais en vidéo

Lyon : pourquoi Toko-Ekambi a été sifflé et insulté
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.