FC Barcelone, Manchester City… Yaya Touré a toujours eu des relations compliquées avec Pep Guardiola. En 2018, un mois après son départ de l’Etihad Stadium, l’ancien milieu de terrain avait vidé son sac dans un entretien accordé à France Football en sous-entendant que l’entraîneur catalan est raciste.

«Il était cruel avec moi. J’en suis arrivé à me demander si ce n’était pas à cause de ma couleur», avait notamment taclé l’Ivoirien. «Quand on s’aperçoit qu’il a souvent des problèmes avec des Africains partout où il passe, je me pose des questions… (…) Le jour où il alignera une équipe au sein de laquelle on retrouvera cinq Africains, pas des naturalisés, promis je lui enverrai un gâteau !». Des mots que le vainqueur de la CAN 2015 a très vite regretté…

«Cette interview était une énorme erreur. Lorsque vous donnez votre confiance, votre voix à quelqu’un, ils peuvent la déformer», a d’abord regretté l’homme de 37 ans auprès du Daily Mail, avant d’expliquer qu’il avait par la suite envoyé un e-mail au club anglais pour présenter ses excuses. «Mais je n’ai eu aucun retour. (…) Je veux la paix. Il ne faut pas vouloir de cette acrimonie en permanence. Pour l’amour des supporters et du club, il faut parfois régler les choses de la bonne façon», a conclu l’actuel entraîneur adjoint de l’Olimpik Donetsk. Bientôt la réconciliation ?