Des adolescents défavorisés de Rabat sont formés au football dans une école hispano-marocaine inaugurée mi-janvier. L’initiative vise à les ouvrir au sport et à favoriser leur intégration sociale. Ces jeunes sont chouchoutés : les entraînements, gratuits, sont notamment assurés par la fondation du grand club espagnol Real Madrid.


Yacoub el-Mansour, vivier des footballeurs marocains de demain ? Peut-être bien. Le 14 janvier, une école de formation a été inaugurée dans ce quartier populaire de Rabat (Nord-Ouest). Une école née d’un accord signé en avril 2008 entre la mairie de la capitale chérifienne, la Fondation du club espagnol Real Madrid et l’Association espagnole des activités sociales Rabat-Kénitra.

L’établissement accueille 84 adolescents (60 garçons et 24 filles) âgés de 9 et 15 ans, selon l’agence de presse marocaine MAP. Leur point commun : tous sont issus de milieux défavorisés. Car le principal objectif de l’école sportive hispano-marocaine «d’intégration sociale» est de les ouvrir aux activités physiques et de leur donner les moyens d’un avenir meilleur.

Formation gratuite

Pour ce faire, en plus des entraînements au stade Hilal, les jeunes suivent entre autres des cours d’espagnol et d’informatique. Plus tard, il est prévu qu’ils s’initient à d’autres disciplines, comme le basket-ball et l’athlétisme. La Fondation, qui assure les besoins matériels, devrait en outre organiser des voyages en Espagne lors desquels les apprentis pourront rencontrer les footballeurs du Real.

La formation ne coûte pas un centime aux familles, qui elles-mêmes bénéficient d’un coup de pouce de l’Association espagnole des activités sociales Rabat-Kénitra, d’après la MAP. Un système qui soulage les parents d’un quotidien difficile, et leur redonne parfois espoir. Certains se surprennent à rêver d’une vie exempte de tracasseries financières si leur fils ou leur fille devait percer dans le milieu sportif.

10 écoles sociales dans le monde

La fondation du club madrilène entend ouvrir une autre école à Tanger (Nord-Ouest), et peut-être même dans d’autres villes marocaines. Si ces écoles sportives voyaient effectivement le jour, elles viendraient s’ajouter aux dix établissements déjà opérationnels en Afrique, en Amérique Latine et au Moyen-Orient.

Le Real Madrid n’est pas le seul club espagnol à développer ce type de projets. Le portail Internet Yabladi.com explique que le FC Barcelone entend ouvrir une structure similaire à Tanger. Quant à l’Atlético de Madrid, il serait parvenu à un accord en 2007 avec le Moghreb Athlétic de Tétouan pour la construction d’une école dans cette ville de l’extrême Nord-Ouest.