Maroc-Algérie se jouera le 4 juin à Casablanca. Ce choc entre les cousins maghrébins est dans toutes les têtes, à commencer par celle d’Eric Gerets, le sélectionneur des Lions de l’Atlas. Le technicien belge ne pense qu’à une chose: gagner.


Le 4 juin 2011. La date est gravée dans toutes les mémoires en Algérie comme au Maroc. Surtout au Maroc puisque les Lions de l’Atlas accueillent les Fennecs pour la revanche d’Annaba, qui avait vu la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2012 sourire à l’Algérie.

Mais, cette fois, pas question de perdre. « Je ne peux même pas imaginer perdre ce match. Outre le fait que je suis quelqu’un d’optimiste, objectivement, vu notre potentiel, je ne vois pas comment on pourrait perdre ce match« , a assuré Eric Gerets, le sélectionneur du Maroc, au magazine hebdomadaire Tel Quel.

Le 4 juin à Casa

Il faut dire qu’une victoire compromettrait fortement les chances marocaines d’aller au Gabon et en Guinée équatoriale, pour leur première Coupe d’Afrique depuis l’édition ghanéenne de 2008. Gagneur dans l’âme, le technicien belge estime que « malgré le doute, on va se qualifier à cette coupe d’Afrique et, éventuellement la remporter. Nous en avons les moyens. »

D’ailleurs, Gerets, en habitué des chaudes ambiances pour être passé sur le banc de Galatasaray et Marseille, comptait sur les supporters de Casablanca. « La décision est prise: ce match est trop spécial pour être joué ailleurs qu’à Casablanca, affirme-t-il. J’ai été séduit par l’ambiance du stade de Casablanca, c’est un match important et nous avons besoin de notre douzième homme pour nous stimuler et sortir un grand match. » Sauf que la FRMF en a décidé autrement: la rencontre se jouera à Marrakech.