Maroc-Gerets: “Pas possible qu’on ne fasse pas une bonne CAN”

Débarqué à la tête du Maroc au coeur de l'été 2012, Eric Gerets va vivre sa première CAN. L'entraîneur des Lions de l'Atlas le sait, il est très attendu. “On a un premier match contre la Tunisie extrêmement important parce que c’est l’un des deux favoris de la poule. Ensuite, on a un match contre le Gabon qui joue chez lui, ce ne sera pas évident. Et enfin le Niger, qui n’a pas beaucoup de chances, mais qui jouera librement. Avec Rolland Courbis, je m’attends à tout, assure le technicien belge à RMC. On a fait des pas en avant, mais la difficulté est de faire comprendre aux joueurs qu’on n’est qu’à mi-chemin. La chose la plus facile était de se qualifier malgré la présence de l’Algérie. Le plus dur nous attend. Si on parvient à progresser encore, disons de 20%, on peut faire une bonne CAN. On est attendus très, très haut, mais on ne nous a pas mis de pression particulière, en nous demandant de finir dans le top 4, par exemple. En principe et sauf une CAN catastrophique, je suis quelqu’un qui pense de manière positive, et ce n’est pas possible qu’on ne fasse pas une bonne CAN. Après, il y aura la CAN 2013 et les qualifications pour la Coupe du monde 2014. Chaque CAN est importante, mais les éliminatoires sont plus importantes.

Maroc-Gerets: “Pas possible qu’on ne fasse pas une bonne CAN”
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.