Coupable d’avoir relayé un message d’un fan, insultant son entraîneur à l’AC Milan, Mbaye Niang a déclenché un début de polémique sur Twitter, avant d’éteindre l’incendie.


Internet peut se révéler être bien piégeux et Mbaye Niang en a fait l’amère expérience dimanche, après avoir connu la joie de marquer son premier but sous ses nouvelles couleurs, lui qui est prêté à Montpellier par l’AC Milan. Le jeune attaquant s’est retrouvé au cœur d’un début de polémique après la victoire contre Rodez en Coupe de France. Retweetant les messages de ses fans le mentionnant depuis son compte twitter, l’attaquant franco-sénégalais a retweeté un tweet insultant son ancien coach à l’AC Milan, Massimiliano Allegri. Un message traitant le technicien transalpin de « FDP » (Fils de P…, dans le jargon, ndlr).

De quoi commencer à remuer la toile, ce message étant relayé par des utilisateurs du réseau. Voyant l’affaire prendre beaucoup d’ampleur, Mbaye Niang a joué les pompiers pour éteindre l’incendie, se fendant de deux tweets d’excuse, pour justifier ce qui est d’après ses dires une mauvaise manipulation de sa part.

« J’ai retweeté un tweet qui n’aurait jamais du l’être. Je l’ai effacé dès que je m’en suis rendu-compte. Jai jamais voulu manquer de respect. Et encore moins aux personnes qui m’ont fait confiance Je m’excuse si j’ai blessé quelqu’un. Maintenant stop aux polémiques inutiles !« , a-t-il posté.

Reste à savoir si côté milanais, l’affaire va en rester là. Car, depuis son arrivée au sein du club lombard, le prometteur attaquant n’est pas encore parvenu à s’imposer et son faible temps de jeu depuis le début de la saison l’a poussé à rejoindre le MHSC sous la forme d’un prêt. Toujours est-il que sa mésaventure risque de faire réfléchir certains joueurs professionnels, qui vont s’y prendre à deux fois lorsqu’ils ils voudront retweeter les messages de leurs fans…