Touché au tibia sur un contact violent avec Rayan Cherki dans le temps additionnel du match contre Lyon (1-3) dimanche, le gardien de Metz, Alexandre Oukidja, a hurlé de douleur. Après s’être fait poser un bandage, l’international algérien a quitté le terrain avec les soigneurs et il a été remplacé par Marc-Aurèle Caillard. Alors que les images pouvaient laisser craindre le pire, le vainqueur de la CAN 2019 a donné des nouvelles rassurantes ce lundi sur Instagram.

«Merci à tous pour vos messages. Plus de peur que de mal. Un très gros hématome à soigner, mais cela aurait pu être bien plus grave. Merci à vous», a écrit le Fennec. Pour rappel, Cherki, qui s’est excusé et a assuré que son geste était involontaire, a été exclu pour cette faute.

Image