Après son succès face à la Guinée, la Tunisie va tenter d’enchaîner ce vendredi (19h GMT) en match éliminatoire du Mondial 2018 contre la Libye dans un derby délocalisé à Alger. Incertain, le gardien Aymen Mathlouthi devrait être apte.


La 2e journée des éliminatoires du Mondial 2018 s’ouvre ce vendredi à 19h (temps universel) par un prometteur derby qui va opposer la Libye à la Tunisie à Alger. L’occasion en cas de victoire pour les Aigles de Carthage d’enchaîner après leur succès face à la Guinée (2-0) tout en reléguant leur adversaire à six points, ce qui constituerait une marge déjà conséquente.

Il faut dire que les deux sélections ont connu une entrée en matière contrastée. Pendant que la Tunisie maîtrisait la rencontre face au Syli National (en tardant à matérialiser sa domination au tableau d’affichage), les Chevaliers de la Méditerranée sombraient en RDC. Verdict : une valise 4-0 et un sélectionneur Javier Clemente mis à la porte et remplacé par le local Jalal Damja.

La Tunisie au complet

Cette fois encore, les Libyens ne s’avancent pas dans les meilleures dispositions. D’abord parce qu’ils ne peuvent toujours pas évoluer au pays pour des raisons de sécurité et que la rencontre a donc été délocalisée au stade Omar-Hamadi d’Alger, sur terrain neutre. Ensuite parce que Sadiq El Fitouri (Manchester United U23) et Éamon Zayed (Indy Eleven) ont décliné leur convocation alors qu’ils auraient pu renforcer l’équipe.

En revanche, pour le sélectionneur des champions d’Afrique 2004, Henry Kasperczak, tous les voyants sont presque au vert, même si la Fédération s’est plaint auprès de l’hôte algérien d’avoir failli à ses engagements concernant les lieux d’hébergement et d’entraînement. Ménagé et incertain durant une bonne partie de la semaine, le gardien Aymen Mathlouthi devrait être apte pour faire face à un adversaire accrocheur et qui a récemment enregistré deux bonnes performances face au Maroc (1-1) en juin et au Cap Vert (1-0) en septembre. Méfiance donc car une victoire apparaît presque indispensable face au Petit Poucet du groupe pour maintenir la pression sur la RD Congo qui se rend en Guinée dimanche.

 Sur le même sujet : Le classement groupe par groupe (J1)