Victime d’une rupture des ligaments croisés samedi avec son club d’Al Duhail, le milieu offensif tunisien Youssef Msakni a annoncé dans la foulée son forfait pour le Mondial 2018. Mais à écouter le médecin des Aigles de Carthage, Souheil Chemli, un espoir demeure. « Le rupture pourrait être partielle. Dans ce cas, nous pourrions faire une petite intervention et beaucoup de renforcement qui lui permettraient de récupérer rapidement« , a expliqué le praticien durant l’émission Dimanche Sport. La Tunisie croise les doigts…