Malgré les rumeurs, la FIFA le confirme lors d’un point presse : le Maroc accueillera la Coupe du monde des clubs 2014 bien que le virus Ebola sévisse sur le continent africain. L’instance dirigeante du football mondial souligne, qu’en l’état, il n’y a pas d’inquiétude à avoir.


Ces derniers jours, une rumeur s’est répandue. Alors que le virus Ebola sévit sur le continent africain, que plus d’un millier de victimes sont à déplorer, que la CAF a contraint la Guinée et la Sierra Leone à délocaliser leurs matches par sécurité, la FIFA songerait à retirer l’organisation de la Coupe du monde des clubs 2014 au Maroc.

Prévue du 10 au 20 décembre prochains, la compétition doit, comme en 2013, se dérouler dans le royaume chérifien et constituer une répétition générale avant la CAN 2015, qui débutera en janvier. Et Ebola ou pas, c’est ainsi que les choses doivent se dérouler, du moins en l’état actuel. C’est, en substance, le message transmis par la FIFA lors d’un point presse jeudi, destiné à couper court aux rumeurs.

« Il n’y a pas lieu de changer de pays« 

« La santé des joueurs, des officiels et des supporters est une priorité absolue lors de toute compétition de la FIFA. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il n’y a actuellement pas de cas d’Ebola signalé au Maroc ; dès lors il n’y a pas lieu de discuter d’un éventuel changement de pays organisateur« , assure l’instance faitière du football mondial, n’excluant tout de même pas totalement un revirement : « Si la situation devait changer, nous serons en contact avec les clubs participants« .

« Deux mois avant le début de la compétition, la FIFA enverra une circulaire à tous les clubs participants contenant des informations médicales en relation avec le tournoi« , a encore rassuré l’instance, même s’ « il s’agit d’une procédure standard lors de toutes les compétitions de la FIFA« .

Organisée à Rabat et Marrakech, la compétition mettra aux prises le Moghreb de Tétouan, qualifié en tant que champion du Maroc, et les champions des différentes continents : le Real Madrid (UEFA), Auckland City club (OFC), San Lorenzo (Conmebol), Cruz Azul (Concaf). Le champion d’Asie sera connue le 1er novembre et le champion d’Afrique (le TP Mazembe, l’AS Vita, le CS Sfax, ou l’ES Sétif,) le lendemain.