Mondial U20 : faux départ pour le Ghana, l’Egypte, le Mali et le Nigeria

Avec trois défaites et un nul à l'issue de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde U20, les sélections africaines ont raté leur départ. Si certaines, comme le Nigeria, ont laissé augurer de belles promesses, la situation s'annonce déjà compliquée pour d'autres, comme le Ghana.


Trois défaites et un nul. Le bilan des sélections africaines à l'issue de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde U20 (moins de 20 ans), qui se dispute actuellement en Turquie, est peu réjouissant et n'incite guère à l'optimisme.

Le Ghana et l'Egypte mal embarqués

En tombant dans un groupe A très relevé (Espagne, France, Etats-Unis), le Ghana savait à quoi s'attendre. Pour leur entrée dans la compétition, pas de miracle, les Black Satellites ont chuté face à la France (3-1). Loin de se montrer ridicules, les protégés de Sellas Tetteh ont tenu pendant une heure avant de craquer. Une certaine nervosité à l'approche de la surface de réparation adverse, palpable contre les Bleuets, risque toutefois handicaper les Ghanéens à l'avenir.

Mais, le principal problème pour les Ghanéens demeure le pedigree de leurs adversaires. Dès ce lundi, ils seront opposés à une intenable Espagne, qui a battu les Etats-Unis 4-1 en ouverture. Une partie qui s'annonce compliquée… Seul élément qui incite à l'optimisme pour le Ghana : les quatre meilleurs troisièmes de la phase de groupe accéderont aux huitièmes de finales. Autrement dit, trois points (une victoire face aux Etats-Unis par exemple) peuvent suffire… Avec un peu de chance. Le vainqueur de l'édition 2009 en aura bien besoin.

Très prometteuse sur le papier et placée dans un groupe plus ouvert que le Ghana, l'Egypte a déçu en s'inclinant 2-1 face au Chili, l'autre outsider du groupe E. Et les chances de qualification des Pharaons s'en trouvent déjà amenuisées. Le champion d'Afrique U20 devra donc impérativement régler son problème d'efficacité, frappant contre la Rojita, avant de défier l'Irak, finaliste de la Coupe d'Asie U19 en 2012. Les Lions de Mésopotamie ont surpris en tenant tête à l'Angleterre (2-2) lors de leur premier match dans la compétition.

Le Mali, un nul trompeur

En étant la seule sélection du continent à ne pas s'incliner lors de la première journée, le Mali a sauvé l'honneur de l'Afrique. Paradoxalement, les Aiglons semblent pourtant très mal embarqués pour une éventuelle qualification. Ils ont concédé un nul assez terne face au Paraguay (1-1), la sélection la plus faible du groupe avec eux, si l'on se base sur ce qui a pu être vu samedi.

Dans l'autre rencontre, la Grèce a surpris en venant à bout du Mexique (2-1), troisième en 2011 et qui vise ouvertement les demi-finales. C'est dire le niveau des deux prochains adversaires auxquels vont se frotter les jeunes pousses de Moussa Keita. Mardi, face aux surprenants Grecs, il faudra montrer un tout autre visage que celui entrevu face à l'Albirroja. Dans le cas contraire, la participation des Aiglons aux huitièmes de finale risque de s'en trouver très sérieusement compromise.

Le Nigeria, des promesses malgré la défaite

Malgré sa défaite face au Portugal (2-3), le Nigeria est la sélection africaine qui a affiché le plus de promesses, qui plus est face à une équipe de premier plan, finaliste en 2011. Les Flying Eagles, notamment leur duo offensif Abdul Ajagun et Olarenwaju Kayode, peuvent y croire, d'autant plus qu'ils affronteront Cuba, dès lundi, et la Corée du Sud, deux sélections à leur portée, bien moins impressionnantes que les Lusitaniens. Les hommes de John Obuh devront simplement veiller à ne pas foncer tête baissée en attaque afin d'éviter les buts encaissés en fin de rencontre.

Le programme des sélections africaines pour la 2e journée

Lundi 24 juin

Groupe B : Cuba- Nigeria, à Kayseri.

Groupe A : Espagne-Ghana, au stade Ali Sami Yen Arena (Istanbul).

Mardi 25 juin

Groupe D : Mali-Grèce, à Gaziantep.

Mercredi 26 juin

Groupe E : Irak-Egypte, à Antalya.

Mondial U20 : faux départ pour le Ghana, l’Egypte, le Mali et le Nigeria
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !