Nancy-Chrétien : “Déçu de passer pour le méchant”

L'AS Nancy-Lorraine croyait bien s'être séparée de Michaël Chrétien. Mais le Marocain, qui avait reçu une belle proposition financière du club turc de Bursaspor, a finalement décliné l'offre. Ce qui a provoqué la colère du président du club lorrain, Jacques Rousselot.

Mais le défenseur de 26 ans justifie son choix pour des raisons sportives et familiales. Et alors qu'il devait reprendre ce matin l'entraînement avec les autres internationaux de l'ASNL, il tient à ce que son histoire avec son club formateur ne finisse pas en eau de boudin : “Je n’ai pas pris cette décision pour mettre des bâtons dans les roues de Nancy, mon club formateur que je supportais quand j’étais gamin. Je suis déçu de passer pour le méchant, ça ne correspond pas du tout à mon état d’esprit. Je suis pro ici depuis neuf ans et je n’ai jamais fait un pas de travers, je n’ai jamais eu d’état d’âme. Même quand je devais partir au FC Séville en 2008 et que le club s’y est opposé, je n’ai rien dit“, peut-on lire dans les colonnes de l'Est Républicain.

Pour autant, l'international marocain (27 sélections), à qui il reste un an de contrat, pourrait quitter le club lorrain cet été en cas d'offre intéressante.

Nancy-Chrétien : “Déçu de passer pour le méchant”
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.