Avec 170 rencontres professionnelles au compteur, Joël Sami figure parmi les plus expérimentés de l’effectif nancéien. Et comme il l’explique dans les colonnes de l’Est Républicain, le défenseur franco-congolais n’hésite pas à en faire profiter les plus jeunes. « Je parle beaucoup sur le terrain, je peux même être « chiant » parfois pour mes partenaires. Ça m’arrive également de prendre la parole dans le vestiaire, parce que je pense que c’est important de se dire les choses. Je ne suis pourtant pas un grand bavard dans la vie de tous les jours, mais quand je suis avec l’équipe, c’est différent. C’est comme ça depuis que je suis gamin. Comme j’étais déjà le plus grand à l’époque, que je faisais une tête de plus que les autres, l’un de mes premiers entraîneurs me demandait sans arrêt de me faire entendre« , a-t-il ainsi affirmé.