Kalifa Coulibaly

Très prolifique début 2019 mais peu en vue cette saison (4 buts en 16 matchs de Ligue 1), l’attaquant du FC Nantes, Kalifa Coulibaly, a été sifflé par ses propres supporters au moment de son remplacement dimanche contre Dijon (1-0). L’international malien continue néanmoins de bénéficier du soutien sans faille de son entraîneur, Christian Gourcuff.

«C’est toujours embêtant (les sifflets, ndlr) car ça met une pression sur le joueur et il peut perdre confiance. Je peux être très critique dans le jeu, et peut-être plus que le public, mais on diffère dans la manifestation… On ne dicte pas le comportement au public, qui réagit en fonction de ses émotions. Quand on est footballeur pro, il faut être capable de surmonter ça. Après, c’est la solidarité dans le club qui est importante pour faire face aux réalités», a commenté le technicien en conférence de presse avant d’encenser l’attitude du joueur.

«A partir du moment où le joueur fait des efforts, il n’y a pas de problèmes. (…) On ne peut pas raconter d’histoires. Il fait des efforts et il n’y a pas de problèmes à ce niveau-là. Pour moi, ce n’est pas le problème d’efficacité, je ne juge pas les stats. Je souhaiterais qu’il arrive à mieux coordonner ses actions avec ses partenaires et, là, le déficit de confiance, peut être un obstacle. Il ne faut pas qu’il se bloque», a préconisé l’ancien sélectionneur de l’Algérie qui devrait maintenir Coulibaly titulaire ce samedi à 20h contre Nîmes en Ligue 1.