Prêté par Anderlecht, l’international sénégalais Kara Mbodji a vu son prêt à Nantes stoppé prématurément en raison d’un incident avec son entraîneur Vahid Halilhodzic mardi lors du match contre Montpellier (2-0). Présent vendredi en conférence de presse, le technicien a livré sa version des faits.

« Je me suis aussi aperçu que son départ était un peu préparé. Son ancien club (Anderlecht) avait perdu un stoppeur. Ça aurait pu se régler différemment, avec un peu plus de classe« , a taclé l’ancien sélectionneur de l’Algérie avant de dédramatiser l’incident qui l’a opposé au Lion.

« Ce qui s’est passé, c’est une explication après le match. Élever la voix, c’est tout à fait normal. Je n’étais pas content de son comportement (il n’a pas salué l’entraîneur après son remplacement à la 57e minute). Il ne peut pas se comporter comme il l’a fait, c’est la première fois que ça m’arrive. Il est parti, c’est moi qui lui ai dit : ‘C’est ton dernier match’. Il a envoyé des messages depuis pour s’excuser. C’est fini, j’espère que ça n’arrivera plus« , a conclu le technicien.