Une nouvelle affaire de matches truqués a éclaté au Nigeria en marge des play-offs pour la montée en 3e division, à la suite de deux scores plus que suspects enregistrés à l’issue des rencontres Plateau United Feeders – FC Akurba et FC Police Machine – FC Babayoro. Deux rencontres qui se sont soldés sur les scores de… 67-0 et 79-0.


La supercherie était beaucoup trop flagrante pour ne pas être remarquée… Non, vous ne rêvez pas. Lundi, lors de la dernière journée du championnat de 4e division amateur du Nigeria, le Plateau United Feeders jouait pour sa montée à l’échelon supérieur face à Akurba FC, dans son duel à distance qui l’opposait au Police Machine.

Pour se qualifier en play-offs, la formation de Police Machine FC, qui partait avec une différence de buts ne jouant pas en sa faveur, se devait de battre très largement le Babayaro FC. Et ce fut chose faite, sur le score assez inquiétant de… 67-0. Sans doute la « très grande motivation » des joueurs à l’idée de rejoindre la 3e division.

72 buts en seconde période

Sauf que, ce score n’a finalement pas suffi car dans le même temps Plateau United Feeders a frappé encore plus fort (oui, c’est possible), en surclassant Akurba FC sur le score de 79-0. Un véritable festival offensif avec notamment 72 buts inscrits lors de la seconde période. Soit plus d’un but par minute… Les spectateurs en ont clairement eu pour leur argent.

Mais comme il fallait s’en douter, ces deux résultats ont attiré l’œil de la Fédération nigérian de football (NFF) qui a immédiatement annoncé la suspension des quatre clubs concernés pour une durée indéterminée. Suspectant deux cas de matches truqués, l’instance a promis une enquête approfondie sur le scandale et assuré que les individus et les clubs fautifs seraient sévèrement punis.

« Ne peut pas laisser des tricheurs dans notre championnat« 

« C’est une honte ! On a eu la confirmation des résultats, et c’est totalement inacceptable. La Ligue amateur prendra des décisions dès que possible« , s’est insurgé le président de la Fédération amateur de football, dans des propos relayés par KickOffNigeria.com, avant de poursuivre : « Pour l’heure, les prochaines rencontres sont suspendues. La bonne nouvelle, c’est qu’aucune de ces équipes n’y prendra part. On ne peut pas laisser des tricheurs jouer dans notre championnat. »

Si l’affaire n’en est qu’à ses débuts, les quatre formations impliquées risquent une sanction allant de la suspension de longue durée à la radiation définitive. Un moindre mal qui leur servirait de leçon et leur ferait comprendre que, même en matière de corruption, il faut savoir faire preuve de finesse.