Le torchon brûle entre Stephen Keshi et Emmanuel Emenike. Non-utilisé par son sélectionneur lors du revers face au Congo (2-3) lors de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2015, l’attaquant a été victime d’une sanction disciplinaire des dires de son entraîneur, qui lui a reproché de perturber le groupe. Chose que réfute l’attaquant de Fenerbahçe. « Il y a des choses auxquelles on ne s’attend pas de la part de son entraîneur. S’il y a un problème, en tant que joueur, on souhaite que le coach le règle directement avec nous et non dans les médias« , a déploré le Super Eagle. « C’est quelque chose que lui-même nous a enseignée. Je suis honoré de jouer pour le Nigeria et je respecte le coach comme mon propre père. Je donne le meilleur de moi pour l’équipe car nous formons une grande famille chaque fois que nous nous retrouvons. Mais s’il dit que je crée des problèmes dans l’équipe et que mes coéquipiers sont mal à l’aise avec moi, c’est triste et inacceptable. »