Si le Nigeria est finalement arrivé sur le sol brésilien, en deux groupes, pour y disputer la Coupe des Confédérations, l’affaire des primes qui a secoué le groupe à l’issue du match contre la Namibie ne semble toujours pas réglée entre les joueurs et la Fédération nigériane. « Rien n’est réglé, mais nous sommes allés de l’avant et tout va bien. Nous acceptons les critiques, nous sommes responsables de nos actes et nous restons groupés« , a confié le gardien et capitaine de l’équipe, Vincent Enyeama lors de sa conférence de presse, avant d’assurer : « Pour l’instant, cette histoire est derrière nous. Nous sommes des professionnels. Nous ne voulons plus en parler et perdre de l’énergie pour ce sujet. Nous verrons après la compétition. » Les Super Eagles doivent faire leur entrée en lice ce lundi soir face à Tahiti dans le groupe A. Une victoire les mettrait sur les bons rails, d’autant plus que dans l’autre rencontre, l’Espagne a battu l’Uruguay (2-1).