Stephen Keshi, le sélectionneur du Nigeria, a répondu aux accusations de la Fédération du Malawi et du sélectionneur belge des Flammes, Tom Saintfiet, qui reprochaient la localisation du match décisif Nigeria-Malawi du 7 septembre prochain comptant pour les éliminatoires au Mondial 2014, à Calabar, ville classée comme à risque. Et le technicien n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. « Je pense que le sélectionneur du Malawi est fou« , a-t-il lâché lors de l’émission Vox Africa’s Sports360 avant d’asséner : « s’il veut parler à la FIFA, il n’a qu’à retourner en Belgique. Ce n’est pas un Africain, c’est un mec blanc, il ferait bien de rentrer en Belgique« . Des propos qui ont profondément choqué l’intéressé. « C’est inacceptable qu’une personne puisse prononcer de tels mots. C’est très clairement du racisme », s’est indigné Tom Saintfiet, assurant, « si un Européen disait cela à un Africain, il aurait de gros problèmes« . Mardi, la FIFA a confirmé avoir reçu une plainte déposée par la Fédération malawite suite aux propos de Keshi. L’instance dirigeante du ballon rond a précisé « ne pas pouvoir davantage s’exprimer sur le sujet à ce stade de la procédure« . Prévues le 7 septembre prochain, les retrouvailles entre Keshi et Saintfiet s’annoncent musclées. Un nul suffit au Nigeria pour atteindre les barrages au Mondial 2014 tandis que le Malawi doit impérativement ramener les trois points.

Sur le même sujet : Stephen Keshi est-il raciste ?