Djamel Belmadi ne pouvait pas y échapper. Présent au stade Vélodrome dimanche pour donner le coup d’envoi du match entre l’OM et Bordeaux (3-1), le sélectionneur de l’Algérie a inévitablement été interrogé sur le cas du milieu de terrain phocéen Maxime Lopez (22 ans), actuellement international Espoirs français mais qui possède des origines algériennes par sa mère.

«Je n’ai jamais parlé à Maxime Lopez», a d’abord clarifié le technicien en zone mixte, avant de confirmer toutefois son intérêt. «Il a la possibilité de rejoindre l’équipe d’Algérie. Actuellement, je suis en train de le superviser, je le suis, mais je ne l’ai pas approché pour plusieurs raisons. Notamment parce que, pour l’instant, il est en équipe de France Espoirs. Je ne sais pas encore ce qu’il voudra pour son avenir. En tout cas, on va continuer à le suivre et peut-être qu’un jour on passera le cap de juste songer.»

De son côté, le minot ne ferme pas totalement la porte à l’Algérie mais sans se montrer très chaud pour le moment.