Déterminé à renforcer sa présence en Afrique, l’Olympique de Marseille a noué dimanche un partenariat de 3 ans avec l’Institut Diambars au Sénégal. Présent au Stade Vélodrome pour donner le coup d’envoi du match contre Bordeaux (3-1), l’ancien joueur de l’OM et actuel sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, en a profité pour glisser un mot au sujet d’un éventuel partenariat similaire en Algérie.

«Chez nous, à l’académie du Paradou aussi, il y a de bons joueurs qui sortent. Je ne connais pas les détails du partenariat de l’OM mais je suis sûr qu’il y a un savoir-faire qui va être transmis», a affirmé le technicien dans les colonnes de La Provence, avant de saluer plus globalement l’effort du club phocéen vers l’Afrique : «Belle initiative. J’apprécie de voir mon ancien club s’intéresser ainsi à un continent qui a donné tant de joueurs de qualité, qui ne demandent qu’à se développer.»

Pour rappel, le Paradou a formé des joueurs comme Youcef Atal, Ramy Bensebaini et Hicham Boudaoui, tous vainqueur de la CAN 2019, Zakaria Naidji, meilleur buteur de D1 algérienne la saison passée et transféré à Gil Vicente au Portugal, ou encore Haithem Loucif, souvent comparé à Atal.