La polémique provoquée par la violente faute de Souleymane Diawara sur Nenê lors du dernier PSG-OM gonfle encore. La Provence indique que la commission de discipline de la LFP, qui a convoqué le défenseur phocéen le 2 décembre, n’a pas enregistré la sanction administrative écopée par le joueur. L’organisme de la Ligue n’avait jamais entamé une telle procédure auparavant, expliquant à la direction olympienne qu’elle a « gelé » l’avertissement. Si Diawara écope d’un carton jaune lors du prochain match contre Toulouse, son troisième en moins de dix matches, le Sénégalais ne sera alors pas suspendu automatiquement pour la rencontre suivante.