Depuis l’affaire de ses insultes sur le réseau social Periscope en février 2016 alors qu’il évoluait au Paris Saint-Germain, Serge Aurier (27 ans) traîne une mauvaise image qui l’a desservi au cours de sa carrière. Avec le recul, le latéral droit de Tottenham regrette son comportement de l’époque.

«Bien sûr, je regrette mes erreurs car ce n’est pas moi. Ma famille, quand elle me parlait de ça, me disait : ‘ce n’est pas toi’. Ils me disaient qu’ils ne pouvaient pas comprendre car ce n’était pas moi. Maintenant, j’essaye de faire attention. J’ai fait des erreurs car j’étais jeune. Maintenant, je vais mieux. J’ai une fille et ma vie a changé», a assuré l’international ivoirien dans les colonnes du Telegraph.

L’ancien Toulousain se satisfait toutefois d’avoir rejoint l’Angleterre où cette mauvaise image lui colle moins à la peau. «En Angleterre, les gens sont seulement intéressés par mon football et c’est mieux pour moi. Je suis de Paris et quand vous êtes de Paris et que vous jouez pour le PSG, ce n’est pas vraiment bien car vous avez vos bons amis, vos mauvais amis et vous les mettez tous dans le même sac. Vous ne voulez pas quitter vos amis car ensuite ils disent : ‘ah ce gars a changé’. C’est vraiment difficile de travailler sérieusement. Ici, je suis bien. J’ai de bons amis et je ne sors pas trop», a conclu un Aurier qui a changé de dimension sur le terrain ces dernières semaines sous les ordres de José Mourinho.