Le club russe du CSKA Moscou a été sanctionné par l’UEFA après que certains de ses supporters s’en soient pris à Yaya Touré, avec des cris racistes.


Saisie par une plainte de Manchester City au sujet des cris de singes dont a été victime Yaya Touré lors du match de Ligue des champions entre le CSKA Moscou et les Citizens, l’UEFA a décidé de sanctionner la formation russe. Une partie de l’Arena Khimki sera ainsi fermée au public le 27 novembre prochain, lors de la réception du Bayern Munich à l’occasion de la 5e journée de la Ligue des champions.

« La lutte contre le racisme est une des grandes priorités de l’UEFA« , a indiqué l’instance dans son communiqué faisant état de sa décision de sanctionner le CSKA. De son côté, le club moscovite s’était défendu des accusations en indiquant qu’aucun cris à caractère raciste n’avait été clairement signalé. « Nous n’avons entendu aucun chant. Il y a eu divers appels et bruits adressés à d’autres joueurs, pas seulement à ceux de couleur noire« , avait expliqué le directeur général du CSKA, Roman Babayev.

Toujours est-il que l’UEFA a donc décidé de passer outre cette justification et de punir les Russes pour leur prochaine sortie européenne à domicile. Mais, à n’en pas douter, une simple suspension d’une partie de stade semble bien faible comme sanction au moment où les instances dirigeantes du football tentent de trouver des solutions pour éradiquer le racisme des enceintes sportives.