Yaya Touré

Connu pour son franc-parler en matière de racisme, Yaya Touré (36 ans) a dénoncé le manque de fermeté des instances, et en particulier de la FIFA, suite aux cris de singe qui ont récemment émaillé le match Bulgarie-Angleterre dans les éliminatoires de l’Euro 2020.

«Les gens de la FIFA s’en fichent de toute façon, ils en parlent mais ça continue. Je n’ai pas envie de dire que je ne suis pas inquiet. Je suis inquiet. Ça me met en rogne», a lâché le milieu de terrain du Qingdao Huanghai dans un entretien accordé ce lundi à l’AFP. «Ils doivent prendre le problème au sérieux, les joueurs doivent prendre des mesures fermes sinon ils (les racistes) vont continuer. Ils doivent faire en sorte que les joueurs quittent le terrain.»

Yaya Touré tacle aussi les joueurs anglais

Au passage, l’Ivoirien a fustigé les joueurs anglais, dont il dénonce le comportement hypocrite, eux qui n’ont pas quitté le terrain en Bulgarie : «C’est une honte. Pourquoi est-ce que vous jouez pour l’Angleterre ? Ils parlent tout le temps, bla-bla-bla, et puis qu’est-ce qui se passe ensuite ? Rien ne change.» De par son statut d’icône connu dans le monde entier, l’ancien cadre de Manchester City a donc envoyé un message fort. Reste à savoir si celui-ci sera susceptible de faire bouger les lignes.

Rappelons que le président de la FIFA, Gianni Infantino, a récemment évoqué la possibilité d’une nouvelle sanction en proposant d’étendre les interdictions de stade pour racisme prononcées à l’échelle nationale au niveau mondial. Une proposition malgré tout assez légère…