En Tunisie, le mois du ramadan commence par une polémique. En effet, la Fédération tunisienne (FTF) et la Ligue nationale de football professionnel (LNFP) ont été fortement critiquées ces dernières heures après avoir annoncé que les matches de championnat et des quarts de finale de la Coupe de Tunisie vont avoir lieu ces prochains jours en début d’après-midi, c’est-à-dire au moment de la journée où les organismes sont le plus susceptibles d’être affaiblis par la chaleur.

Alors que beaucoup plaidaient pour des matchs en soirée, après la rupture du jeûne, comme cela se fait fréquemment au Maghreb, les deux instances se sont défendues en rejetant la faute sur les autorités locales, accusées d’avoir rejeté cette proposition en invoquant des motifs sécuritaires. Ramadan ou pas, les Tunisiens vont donc devoir jouer en plein soleil…