Bien que favorite sur le papier, la RD Congo préfère rester sur ses gardes à l’heure de recevoir son voisin du Congo-Brazzaville samedi à 17h30 GMT dans un derby chaud bouillant pour la 1ère journée de la phase de groupes des éliminatoires de la CAN 2019. « Nous ne sous-estimons pas cette équipe du Congo-Brazzaville. Un match de football reste un match de football. Il n’est jamais gagné d’avance. Il n’y a pas de petit match, encore moins de petites équipes sur le continent. Gravissime erreur est de penser que les Diables Rouges sont une petite équipe bien qu’ils soient une jeune sélection« , a prévenu le sélectionneur des Léopards, Florent Ibenge, vendredi devant la presse, avant de donner trois bonnes raisons de se méfier de l’adversaire.

« Cette jeunesse-là charrie de l’enthousiasme dans le jeu, générateur d’ambitions et ça pourrait faire mal. Elle cherchera à surprendre, à se faire des dents beaucoup plus longues. Cela me remémore ce qu’était notre situation il y a 4 ans … (…) La deuxième raison réside dans cet élan revanchard qui les habite, suite à leur défaite à la CAN 2015. Et, enfin, une troisième raison pour ne point sous-estimer les Diables Rouges : les ambitions de leur nouveau coach, Sébastien Migné« , a énuméré le technicien.