Auteur de huit buts en 18 titularisations, Benjamin Moukandjo a enfilé cette saison le costume de « supersub » au Stade de Reims. Un rôle que l’intéressé n’a « pas aimé« . « En début de saison, je me disais que j’avais fait le nécessaire pour gagner la confiance, et devenir un titulaire à part entière« , souligne le Camerounais à France Football. « Avec le recul, je me dis qu’il vaut mieux jouer dix matches et marquer dix buts qu’un but en 100. Comme on dit, j’ai fait les stats, et dans le football moderne, c’est ce qu’on regarde… ». Pourtant, le bon ratio du Lion Indomptable n’a pas suffit pour lui faire durablement intégrer le onze type champenois. « Peut-être que je ne suis pas assez marketing…« , lâche-t-il. « La médiatisation à outrance, je n’en ai pas envie« , explique l’ancien Nancéien. Après avoir « souffert intérieurement« , il aspire à plus de temps de jeu la saison prochaine. A Reims ou ailleurs : « Je ne peux pas me contenter d’être remplaçant. Je suis un compétiteur, j’ai besoin de temps de jeu et de confiance.«