Arrivé à Rennes cet été, Georges Mandjeck (16 apparitions dont 5 titularisations) n’a pas encore trouvé sa place dans le onze-type de Frédéric Antonetti. Mais le milieu de terrain de 22 ans est là pour apprendre. « Je suis nouveau en Ligue 1. Je suis arrivé dans une équipe où il n’y a pas eu de départ au milieu de terrain. Les places sont chères. La concurrence se vit sainement. Je ne fais peut être pas la saison que j’aurai souhaité faire. Il faut savoir se contenter. Je comprends car cette année nous sommes en haut. Chacun peut avoir sa chance à n’importe quel moment. Elle arrive quand on s’y attend le moins. Il faut savoir la saisir et gagner des points, a expliqué l’international camerounais sur le site du club breton. Les règles sont claires. Je vis assez bien la situation. Je ne manifeste pas quoi que ce soit. Je suis au service du groupe. Je sais que l’on peut avoir besoin de moi. Je ne me pose pas de questions. Tout le monde ne peut pas être titulaire. Le plus important est d’être mentalement prêt même si ce n’est pas facile de faire une bonne entrée car il faut s’adapter au rythme du match. Ça fait partie de l’apprentissage. Je continue à me donner à fond. […] Avec le coach, j’ai progressé tactiquement. Frédéric Antonetti est un entraîneur qui fait grandir les jeunes. Ce n’est pas toujours facile mais le plus important est d’écouter. Il est parfois un peu dur mais c’est normal. Je pense qu’auparavant je perdais plus de ballons. J’essaie de prendre l’information plus tôt pour faire une bonne passe avec le dosage qui va avec. »