Auteur du but libérateur à la 94e minute jeudi face à Rennes (2-1), Ryad Boudebouz a envoyé l’AS Saint-Etienne en finale de la Coupe de France pour la première fois depuis 38 ans. Pas épargné par les critiques cette saison, l’international algérien savoure sa revanche.

«Tout le monde sait que j’ai fait face à beaucoup de critiques cette saison. Répondre aujourd’hui sur le terrain, c’est tout ce que je voulais. J’espère que ça va continuer. Je travaille tous les jours, même si certains n’en ont pas l’impression. Je travaille dur. Ce but fait du bien à tout un club, à tout un peuple et aussi à moi», a savouré le milieu offensif dans des propos rapportés par L’Equipe. «(Les yeux rougis) Je suis très ému parce que depuis le début de saison, on ramasse. Personnellement, j’en ai pris dans la gueule. Quand tu mets ce but-là, ça te soulage, ça fait du bien.»

Charge au Fennec et aux Verts, inquiétants 16es de Ligue 1, de fructifier ce succès au cours des prochaines semaines.