Sénégal : une polémique éclate à l’entraînement

Une controverse vient d'éclater au sein de l'équipe du Sénégal, qui se prépare actuellement au pays pour la CAN 2023, concernant la gestion des équipements de l'équipe nationale.

Alors que les Lions s'exercent dans des équipements fournis par Puma, leur sponsor officiel, ils ont été aperçus portant également des chasubles rouges de la marque “Umbro”, remontant à la Coupe d'Afrique des Nations 2021 au Cameroun. Cette situation soulève des interrogations, d'autant plus que Umbro et la Confédération Africaine de Football (CAF) ont mis fin à leur partenariat, et que la CAF, tout comme le Sénégal, est désormais affiliée à Puma.

Ce mélange inattendu de tenues soulève des questions sur la gestion des équipements sportifs par la fédération. Sur le réseau social X, le journaliste Lassana Camara s'interroge notamment : “Quelqu’un comprend la communication de la Fédération Sénégalaise de Football ? Comment une équipe championne d’Afrique en titre peut se faire balader comme ça par son équipementier, qui ne fournit pas tout son matériel à temps ?

La réponse de la Fédération est attendue

Les répercussions de cette polémique pourraient s'étendre au-delà du terrain, affectant la réputation et la confiance entre l'équipe nationale, ses sponsors et ses partenaires, dont certains pourraient même intenter une action en justice. La Fédération Sénégalaise de Football est donc appelée à clarifier cette situation, à rassurer sur la qualité et l'organisation de ses équipements, et à garantir que de tels désaccords ne compromettent pas l'avenir ni la performance de l'équipe nationale. Côté terrain, les troupes d'Aliou Cissé affronteront le Niger en match amical le 8 janvier avant d'entrer en lice contre la Gambie, le 15. La bande à Sadio Mané jouera ensuite contre les Lions Indomptables du Cameroun (19/01) avant de défier le Syli national de Guinée le 23 janvier.

Sénégal : une polémique éclate à l’entraînement
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.