En sous-entendant que le Sénégal a bénéficié d’un arbitrage favorable pour s’imposer sur le fil contre le Zimbabwe (1-0) sur penalty lundi pour son entrée en lice à la CAN 2021, le sélectionneur de la Guinée, Kaba Diawara a déclenché une petite polémique. A la veille du derby entre les deux pays vendredi, son homologue sénégalais Aliou Cissé a préféré calmer le jeu.

«Je n’ai pas lu les propos de Kaba. On se connaît depuis plus de 24 ans, on a eu à vivre de très très grands moments en tant que footballeurs et coéquipiers au Paris Saint-Germain. Je le félicite pour ce qu’il est en train de faire avec cette équipe guinéenne. Maintenant, on ne sortira pas du cadre du football bien sûr parce que la Guinée et le Sénégal sont deux nations frères. Ma relation avec Kaba Diawara est au-dessus de ce match. (…) Il disait qu’il n’y avait pas penalty, je pense que je vais lui prêter mes grosses lunettes. Peut-être comme ça, il verra un peu plus l’action», a plaisanté le technicien avec bienveillance.

«Mes propos ont été mal interprétés. Loin de moi l’idée de minimiser cette belle équipe du Sénégal. Je voulais juste dire à mes joueurs que nous n’avons pas droit à l’erreur. Le Sénégal est une grande équipe, finaliste de la CAN…», a de son côté expliqué Diawara également pour apaiser les tensions.