C’est un épisode peu connu de la carrière d’Edouard Mendy (27 ans) mais avant de devenir international avec le Sénégal en septembre dernier, le gardien de Reims a connu une parenthèse avec la sélection de la Guinée-Bissau. Malgré sa préférence pour les Lions, l’ancien portier de la réserve de l’OM a failli jouer pour les Djurtus pour faire plaisir à son père, malade, comme il l’a raconté pour la chaîne 13TV.

«Durant ma première année au stade de Reims, même quand j’étais à Marseille, j’avais déjà des sollicitations de la sélection bissau-guinéenne que j’ai toujours déclinées. Ensuite, mon père a eu un gros souci de santé. Et mon père est Bissau-guinéen», a souligné le Lion. «Que je devienne joueur professionnel était une fierté pour mon père, et il me répétait qu’être international était la récompense. (…) Il y avait mon père qui était malade et je me suis dit, ‘je lui offre cela avant qu’il parte’ et j’ai rejoint la sélection bissau-guinéenne pour un stage.»

Sauf que cette expérience a vite tourné court. «Mais une fois, là-bas, je n’étais pas heureux du tout parce que ce n’était pas là où je devais être. Je suis parti en regroupement, il y’avait un match programmé mais finalement annulé. Arrivé là-bas, je n’ai pas eu l’étincelle. La sélection que j’attendais était celle du Sénégal. Et après mon père a bien vu que je n’étais pas heureux. Et il m’a dit ‘écoute ce n’est pas pour moi, que cela soit avec le Sénégal ou la Guinée, l’essentiel est que tu sois international et heureux’». Un revirement dont le Sénégal peut se frotter les mains au vu de l’excellente saison de Mendy, désormais titulaire dans le but des Lions.

L’entretien avec Edouard Mendy en intégralité