Douze matches de suspension ! Telle est la sanction infligée à Léonard Kweuke par la Fédération tchèque. L’attaquant du Sparta Prague s’est rendu coupable d’un tacle qui a entraîné une double fracture tibia-péroné du défenseur Radek Dosoudil en demi-finale retour de la Coupe nationale contre Mlada Boleslav (1-1, 1-2) mercredi. Le blessé devra passer un an loin des terrains, ce qui explique la sévérité de la punition. Bien que l’international camerounais se soit excusé, la sanction a été étendue aux autres pays et sera donc toujours valable en cas de transfert à l’étranger lors du mercato estival. L’attaquant de 25 ans manquera, outre les quatre derniers matches de la saison, les huit premières rencontres de la saison prochaine. Il s’agit de la punition la plus lourde infligée par la Fédération tchèque depuis 1993.