Pour protester contre le non paiement de leurs salaires, les joueurs du Stade Tunisien ont décidé mardi de boycotter la séance d’entrainement. « La physionomie du Stade Tunisien après la révolution du 14 janvier, l’interruption de la compétition, les difficultés financières et les circonstances exceptionnelles que connaît le pays ne diffèrent guère de la situation qui prévaut dans différents secteurs, entreprises et associations dans le pays », a estimé M. Raouf Guigua, président de la section de football des Vert et Rouge.