Accroché à Bruges (1-1), le Standard de Liège a surtout brillé par manque de réalisme. « On a manqué d’efficacité. Moi le premier, reconnaissait le buteur camerounais des Rouches, Aloys Nong, dans les colonnes de La Dernière Heure. J’ai notamment raté cette grosse occasion en fin de première mi-temps. Je m’en suis voulu car cela aurait donné un coup sur la tête des Brugeois. Quand Simaeys a marqué, j’ai repensé à ce raté et je me suis dit m… Je craignais d’avoir pénalisé mon équipe. Ce but rattrape mon raté. Dès que le ballon a rebondi par terre après avoir touché la transversale, j’ai regardé vers le juge de ligne. J’ai vu qu’il levait son drapeau donc j’ai compris que le ballon avait passé la ligne. Je suis content d’avoir marqué mais je retiens surtout la réaction de l’équipe. On a montré qu’on avait des ressources. En toute fin de match, il y a aussi un penalty sur moi car, sur la passe de Leye, le défenseur me pousse des deux mains… Notre objectif, c’est la troisième place. Dans cette optique, le point pris à Bruges est une bonne opération puisqu’on maintient les Brugeois à cinq points et on relègue Gand à six unités. J’avais dit qu’un partage ici serait une bonne affaire. Maintenant, je dis qu’on doit prendre la totalité de l’enjeu lors des deux prochains matches à domicile. On a l’équipe et le public pour le faire.«