Le sélectionneur du Togo, Claude Le Roy, a été jugé jeudi pour des transferts frauduleux de joueurs. Une peine de prison avec sursis et une amende sont requises contre lui.

Déjà en délicatesse avec les supporters togolais, Claude Le Roy est confronté à d’autres problèmes en dehors des terrains, notamment avec la justice française. Impliqué dans une affaire de transferts de joueurs frauduleux durant la période 1999-2001 lorsqu’il entraînait Strasbourg, le technicien français a été jugé en appel à Colmar jeudi.

Une amende de 25 000 euros et 6 mois de prison avec sursis ont été requis à son encontre. Dans cette même affaire, l’ancien président du Racing, Patrick Poisy, est aussi impliqué. 35 000 euros d’amende ainsi que 10 mois de prison avec sursis ont été requis contre le dirigeant.

Même s’il a contesté avoir commis des infractions, le sélectionneur des Eperviers avoue qu’il a quelque peu «fait preuve de légèreté». Après avoir précédemment écopé d’une amende de 15 000 euros, Le Roy sera fixé le 18 décembre prochain, date à laquelle la Cour rendra sa décision.