Toulouse-Aurier : “Arsenal, ça fait rêver !”

Serge Aurier est l’un des joueurs ivoiriens les plus en forme du moment. Titulaire indiscutable dans le bastion défensif de Toulouse, le joueur de 21 ans ne cache plus ses envies d’ailleurs.


De notre correspondant à Abidjan

Serge Aurier affole déjà le marché des transferts à quelques deux mois de l’ouverture du mercato estival. Plusieurs grosses écuries européennes s’activent dans l’ombre pour s’offrir la pépite ivoirienne. Le Paris Saint-Germain, l’AS Monaco, Newcastle, Arsenal et Chelsea sont entre autres les équipes dont les noms reviennent le plus souvent dans la presse. José Mourinho, le coach de Chelsea, a même pris une longueur d’avance sur ses concurrents en faisant superviser l’international ivoirien la semaine dernière.

Une bonne nouvelle pour Serge Aurier dont le vœu le plus cher est d’évoluer dans le championnat anglais. “L’Angleterre, c’est un championnat qui fait rêver, où des clubs de seconde zone peuvent battre les plus grands clubs. Tout le monde aimerait bien y jouer, c’est un championnat un peu fou, avec une superbe ambiance dans les stades“, déclare-t-il. Pour lui, “en tant que footballeur professionnel, jeune et ambitieux, découvrir ce genre de championnat est intéressant au niveau des sensations, des émotions.” En outre, pense-t-il, c’est le championnat qui lui “convient parfaitement” au regard de son style de jeu empreint d’engagement.

Arsenal, ça ne se refuse pas

Toutefois, ce n’est pas Stamford Bridge qui fait rêver Aurier, mais l’Emirates Stadium. “Arsenal, ça ne se refuse pas. Vous pouvez demander à n’importe quel joueur s’il aimerait jouer à Arsenal, je pense qu’il répondrait positivement sans hésiter. C’est un club mythique, on sait que beaucoup de Français ont marqué l’histoire du club. C’est sûr qu’Arsenal, ça fait rêver“, avoue-t-il.

Un Gunner, le sociétaire de Toulouse en a le profil. Car en plus d’être une muraille défensive, Aurier est également un grand artificier. Avec 6 buts et 6 passes décisives en Ligue 1, c’est le défenseur le plus prolifique des cinq grands championnats d’Europe. Qu’à cela ne tienne, le joueur formé au Racing Club de Lens garde la tête froide.

Je ne veux pas m’enflammer

Je le vis normalement, je ne me prends pas la tête. Je suis un mec assez tranquille, je sais que dans ce milieu les statistiques sont importantes, mais je ne veux pas m’enflammer. Tout ce que je veux, c’est progresser, apporter un plus au club. Les stats sont certes importantes, mais je ne me disperse pas. J’essaie simplement de travailler tous les jours un peu plus“, fait-il savoir.

Polyvalent sur toute la ligne défensive, Serge Aurier est l’une des valeurs sûres de Sabri Lamouchi, le coach des Eléphants. Dans moins de huit semaines, il savourera son premier Mondial. Une confirmation de son talent à ce rendez-vous des meilleurs de la planète football, lui ouvrira assurément les portes de la Premier League ou à défaut, celles d’un autre championnat grandeur nature.

Avatar photo
Pierre Kouamé