Tunisie : Domenech, les raisons d’un refus

Pressenti pour prendre les commandes de la sélection de Tunisie, Raymond Domenech a finalement décliné la proposition. L'ancien sélectionneur de l'équipe de France est revenu lundi soir sur les raisons de l'échec des négociations.


J’ai hésité jusqu’au dernier moment.” C'est avec cette petite phrase, en guise d'aveu, que Raymond Domenech est revenu lundi soir sur les raisons qui l'ont poussé à faire machine arrière et décliner le poste de sélectionneur de la Tunisie. Consultant chez Ma Chaîne Sport, le finaliste de la Coupe du monde 2006 ne se sentait visiblement pas encore prêt à 100% pour partir sur un challenge africain, qui aurait été sa première expérience sur le continent.

C’est dur de refuser ça car c’était un bon projet, un bon poste mais je voulais le faire dans des conditions que je maîtrise et où j’ai un peu de vision de ce qui se passe“, a-t-il confié. “Je ne voulais pas repartir pour dire : ‘je pars faire un petit tour dans le pays, prendre une sélection. Je voulais faire quelque chose de bien. Je n’avais pas les conditions qui m’allaient.”

Ces conditions, qui ne convenaient pas à Domenech et qui l'ont fait se rétracter étaient visiblement plus d'ordre techniques que financières. C'est du moins l'explication apportée par l'ancien entraîneur de l'Olympique Lyonnais, qui devait collaborer avec un adjoint local. “Je reprendrai mais en me donnant toutes les chances de réussir. Pas dans des conditions où on m’impose des choses. Là je ne pouvais pas prendre d’adjoint, c’était obligatoirement quelqu’un sur place“, a-t-il détaillé.

Et Domenech d'argumenter d'avantage : “Je partais tout seul, j’ai l’habitude. Mais quand c’est à l’étranger, avec beaucoup de joueurs sur place… Quand ils jouent en Europe, on les voit beaucoup plus. Là, il faut être sur place, suivre le championnat. C’était trop compliqué pour moi (…) J’ai préféré renoncer.” Mais le Français laisse toutefois la porte ouverte : “Après mûre réflexion, j’ai pensé que ce n’était pas fait pour moi, que ce n’était pas encore le temps.” Simple rendez-vous manqué ?

Avatar photo
Malick Bamba