Ecarté de la liste d’Henry Kasperczak pour le match amical contre le Gabon à la demande de la Fédération tunisienne (FTF), Houcine Ragued a annoncé dans la foulée qu’il met un terme à sa carrière internationale. « C’est dommage que ça se finisse comme ça, sur des on-dit« , a regretté le milieu de terrain de l’Espérance de Tunis (32 ans) ce jeudi au micro de Mosaïque FM, visiblement écœuré par les problèmes administratifs avancés par la FTF pour justifier sa mise à l’écart. « J’ai été franchement étonné. Cela fait onze ans que je suis en équipe nationale senior et il n’y a pas une seule personne du bureau fédéral qui m’a appelé par respect pour tout ce que j’ai fait pour m’expliquer ce qu’il en est réellement. J’ai des soupçons, je pense savoir de quoi il s’agit mais je ne peux pas vous dire ce que c’est avec exactitude« , a-t-il précisé, alors que la presse locale indique qu’il est sanctionné pour avoir demandé des arriérés de primes au nom du groupe avant le match face au Liberia le moins dernier.

« Je ne suis pas revenu en équipe nationale pour l’argent mais pour son bien et celui de mon pays« , a rétorqué l’ancien Parisien, révélant qu’il avait déjà voulu raccrocher avec la sélection à l’issue de la CAN 2015, mais que Georges Leekens puis Henry Kasperczak, les sélectionneurs successifs, l’ont convaincu du contraire. « J’ai eu une discussion avec Henry Kasperczak qui m’a justement dit qu’il avait vraiment besoin de moi en tant que joueur d’expérience et pour le bien du groupe. Tout ce que je peux dire, c’est que j’ai toujours été quelqu’un de sérieux, j’ai toujours fait les choses pour le bien du groupe. Les gens me connaissent. Je n’ai jamais fait quelque chose pour nuire au groupe, bien au contraire« .