Actuellement relégable, l’US Monastir devra faire sans le soutien de ses supporters pour les derniers matches du championnat tunisien cette saison. Réunie mercredi, la Ligue nationale de football professionnel a sanctionné l’USM de trois matches à huis clos et de 2 000 dinars d’amende (environ 950 euros) après les jets de projectiles, qui ont causé la blessure d’un agent de la protection civile lors du match contre l’ES Sahel comptant pour la 22e journée de championnat. Déjà confrontée au départ de son président Salem Harzallah, qui démissionné lundi, l’US Monastir boucle décidément une bien mauvaise semaine.