Sollicité par la Fédération tunisienne (FTF) dans le différend qui l’oppose à la CAF, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne a rejeté la requête d’effet suspensif des Aigles de Carthage ce jeudi. La FTF réclamait « la suspension de la décision du Comité Exécutif de la CAF de disqualifier l’équipe nationale de la Tunisie de la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) si la FTF ne se tenait pas, avant le 31 mars 2015, aux directives imposées par la CAF suite aux incidents survenus lors du match entre la Tunisie et la Guinée Equatoriale dans le cadre de la CAN 2015« . Autrement dit les Aigles de Carthage comptaient sur le TAS pour éviter d’avoir à s’excuser auprès de la CAF. Mais l’instance de Lausanne n’a pas donné suite.

« Après avoir considéré la requête de la FTF et les observations de la CAF, le TAS a délivré une ordonnance rejetant la requête d’effet suspensif, étant donné qu’à ce stade la FTF ne subit pas de dommage irréparable vu que la participation de l’équipe nationale de Tunisie à la CAN 2017 n’est, pour l’heure, pas refusée« , indique un communiqué de l’instance. Les Aigles de Carthage vont donc devoir s’excuser. A moins qu’ils prennent le risque de laisser la CAF les sanctionner en espérant ensuite que le TAS annule la sanction une fois qu’elle sera devenue effective.